Chanson d´automne por Ghislaine Gourlaouen                                                                   

Chanson d´automne por Ghislaine Gourlaouen                                                                   

Chanson d’automne, comme l’ensemble des Poèmes saturniens (1866), est une œuvre de jeunesse de Verlaine. Il offre un exemple poignant de la mélancolie qui assaillait le poète, qui se croyait sous l’influence néfaste de Saturne. Le thème est celui de la fuite du temps.

Verlaine

Chanson d´automne

Les sanglots longs

Des violons

 De l´automne

Blessent mon coeur

D´une langueur

Monotone

Tout suffocant

Et blême, quand

Sonne l´heure,

Je me souviens

Des jours anciens

Et je pleure

Et je m´en vais

Au vent mauvais

Qui m´emporte

Deçà, delà

Pareil à la

 Feuille morte.

                                                                 Paul Verlaine (Metz, 1844-Paris, 1896)

Poèmes saturniens, 1866

C´est un des plus célèbres poèmes de Verlaine en particulier à cause des trois premiers et derniers vers.  Il illustre  particulièrement bien la  mélancolie profonde de l´oeuvre de Verlaine – mélancolie qui ne doit pas faire oublier l´autre versant  de son travail poétique, fait de légèreté  et de rire. Comme le poète le disait lui-même : “de la musique avant toute chose” dans ce texte qui a été perçu  comme son manifeste du symbolisme.

Comment les effets musicaux sont-ils créés?  Outre l´utilisation de plusieurs types de rimes –plates et embrassées- , les allitérations et assonnances sont nombreuses, participant à la musicalité du poème.

Le poème de Verlaine dans l ´histoire contemporaine

La première strophe du poème légèrement altérée a été utilisée par Radio Londres au début du mois de juin 1944 pour ordonner à des saboteurs ferroviaires du réseau Ventriloquist de faire sauter leurs objectifs. Il s´agissait d´un message parmi tant d´autres qui furent alors adressés aux différents réseaux de résistance en France. Ces vers de Verlaine étaient donc adressés à un réseau en particulier, chaque réseau ayant reçu des messages spécifiques.

 Le 1er juin, « Les sanglots longs des violons d´automne » indique aux saboteurs membres du réseau de se tenir prêts.

Le 5 juin, à 21 h 15*, sont envoyées les deuxièmes parties des messages, ordonnant le passage à l’acte : pour VENTRILOQUIST, il s’agit de « Bercent mon cœur d’une langueur monotone ».

Il est à noter que les deux messages reçus par VENTRILOQUIST diffèrent du texte de Verlaine, qui écrit « de l’automne » et « blessent » (Radio Londres aurait remplacé « blessent » par « bercent » sous l’influence de la version mise en musique et chantée par Charles Trenet en 1941).

(* Rappelons que le débarquement a eu lieu le 6 juin 44 à l´aube)

Chanson d´automne sur radio Londres :  (ici on entend “blessent” , s´agit-il d´une reconstitution du message (?). Cela donne malgré tout une idée de ce qu´on pouvait entendre sur la chaîne de radio: les 4 coups de la 5è symphonie de Beethoven, les brouillages émis par les Allemands. Cela donne encore aujourd´hui la chair de poule!

Interprétation de Charles Tenet (1941): (Interprétation orchestrale magistrale!)

Interprétation de Georges Brassens

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

Jean-Luc Godard, as músicas das súas películas por Ghislaine

Jean-Luc Godard, as músicas das súas películas por Ghislaine

Unha maneira de recordar a Jean-Luc Godard, recentemente falecido é ca música das súas películas. Radio classique bríndanos aquí unha maneira de recordar as súas películas máis famosas.

  1. A bout de souffle, a película emblemática da Nouvelle vague, esta corrente cinematográfica que impón a pantalla o que non se facía antes. Sae en 1960. Hai unha secuencia notable entre Jean-Paul Belmondo e Jean Seberg que vende o periódico nas rúas de París, con esta secuencia titulada New York Herald Tribune. A música é de Martial Solal.
  2.  En 1962, Jean-Luc Godard recorre a Michel Legrand para a música de Vivre sa vie. Anna Karina, a compañeira do director, conta en12 cadros a historia dunha moza que ven de perder o seu traballo.

3. Un ano máis tarde, Jean-Luc Godard acepta rodar unha película con Brigitte Bardot que está no cumio do seu  talento e beleza. É a película Le Mépris con Michel Piccoli, Fritz Lang e Jack Palance. Georges Delerue compón o tema de Camille nunha secuencia na que  Brigitte Bardot aparece espida.

4. Dous anos despois, o director volve atoparse  con Jean-Paul Belmondo para  Pierrot le fouAntoine Duhamel é o autor da música.

“A música é un elemento vivo, igual cunha rúa ou os coches”

Nunha entrevista para  Les Cahiers du Cinéma, Jean-Luc Godard dixo o seguinte: «Nunca lle pediría a Stravinsky que me fixera unha música. O que necesito é un Stravinsky malo, porque si collo un bó, todo o que rodei xa non serve para nada.

  Un músico concibe a súa música, e eu concibo a miña película con mi mundo de cine. Paréceme que un máis un sería demasiado. A música para min é un elemento vivo, igual cunha rúa, que uns coches. É unha cousa que eu describo, unha cousa anterior a película ». Jean-Luc Godard roda en 1967 La Chinoise, unha película intelectual e política sobre uns estudantes que reflexionan de forma filosófica sobre a esquerda e a burguesía. Nesa película no se escoita a Internacional senón o  Concerto para dous violíns RV 523 de Antonio Vivaldi.

 Jean-Luc Godard non dubida en recorrer  aos máis grandes músicos clásicos como Beethoven.  En  Une femme mariée, rodada en 1964, escóitase o andante del Quatuor para cordas n°9 opus 59.

En 1965, Jean-Luc Godard roda Alphaville, unha especie de película futurista coa cal recibirá o Oso de Ouro do festival de Berlín. Contrata a Eddie Constantine e a Anna Karina e a música pona en mans de Paul Misraki.

Une femme est une femme  conta a historia de Ánxela, unha moza que esixe un fillo a seu compañeiro en 24 horas, senón o abandonará. Jean-Luc Godard volve a encóntrase co músico Michel Legrand coa canción de Ánxela.

Nunha das películas de Jean-Luc Godard, un personaxe estima que hai horas específicas para escoitar a certos compositores « Bach xa non é ahora, un Brandeburgués ás oito da mañá é maravilloso. A Mozart lle toca  ás ocho da noite, Beethoven, é música profunda,  escoitase a medianoite ». En  Bande à Part, Anna Karina, Sami Frey e Claude Brasseur bailan nun bar e Jean-Luc Godard fai os seus comentarios durante a escena, e segue sendo con música de Michel Legrand.

bande à part foto
Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

Yannick Martin et Tangui Josset por Ghislaine Gourlaouen

Yannick Martin et Tangui Josset por Ghislaine Gourlaouen

Ce petit article-reportage prétend simplement faire connaître deux sonneurs de la musique bretonne Yannick Martin et Tangui Josset d´une part et d´autre part réfléchir sur la notion de culture et d´identité. Leurs témoignages m´ont rappelé également un texte très connu du groupe Tri Yann, intitulé  La découverte ou l´ignorance, texte plus ancien, lui, puisqu´il date de 1976.

Portrait de Yannick Martin et Tangui Josset, les deux frères sonneurs:

  Ce sont les premiers sonneurs bretons de couleur noire. Leur intégration dans un bagad a été l´objet d´insultes racistes. Aujourd´hui ils continuent de vivre leur passion et peuvent même revendiquer une intégration heureuse. L´un joue du biniou, l´autre de la bombarde. (reportage TV  Fr3 Bretagne 2016)

Tangui Josset et Yannick Martin, nés en Colombie il y a plus de 30 ans, ont la Bretagne dans la peau et plus particulièrement sa musique. Les deux sonneurs, -frères jumeaux- adoptés par deux familles différentes, sont parmi les sonneurs les plus titrés de Bretagne. Depuis qu´ils se sont retrouvés, à l´âge de sept ans, ils jouent ensemble, en couple ou en bagad –Quimper et maintenant Cap Caval.

Ils n´ont pas oublié les réactions du public à leurs débuts et encore aujourd´hui. Ils comprennent la surprise des gens au début. Les générations antérieures n´ont pas connu ce genre de situation. Ils comprennent cet effet de surprise et en sont presque satisfaits: ça fait réfléchir les gens!  Défendre le métissage, l´ouverture face au racisme et au repli sur soi. Yannick a été victime d´attaques en 2011 de la part d´un blogueur ultranationaliste, condamné plus tard à de la prison ferme.

Tangui Josset et Yannick

Les deux frangins continuent d´aller de l´avant.

“On aurait pu baisser les bras” dit l´un d´entre eux, “Ce n´est pas notre nature!” “On sera toujours jugés. On nous demandera toujours de faire plus. C´est pas grave!  S´il faut faire plus, on fera plus!”

L´un d´entre eux remarque quand même: “On a aussi  cette force d´être à deux. On arrive à ne faire qu´un.” L´autre pense au gwenn a du (le drapeau breton, noir et blanc) et ajoute que pour lui cela évoque le métissage, le mélange, c´est-à-dire, tout le monde ensemble.

Sonneur au bagad de Cap Caval, compagnons d´Ibrahim Maalouf , admirateurs de Nelson Mandela  et Martin Luther King , ils aimeraient donner un peu plus de couleur à la musique bretonne qui ne doit pas craindre d´évoluer.

Quelques liens qui vous les feront connaître davantage:

Tangui Josset et Yannick Martin, les frères Du, les sonneurs noirs:

[Petit éclaircissement: un bagad est une formation musicale bretonne. Il y en a beaucoup en Bretagne; le bagad de Cap Caval mentionné ci-dessus est le bagad de Plomeur, petite bourgade du pays bigouden. Un autre bagad très connu est celui de  Lann Bihoué, bagad de la Marine Nationale.]

Bagad de Cap Caval, Brest 2018

Ar Mor Divent – One ocean summit- Bagad de Lann Bihoué   

Tri Yann 

 La découverte ou l’ignorance    (1976)

Le breton est-il ma langue maternelle ?
Non ! Je suis né à Nantes où on ne le parle pas.
Suis-je même breton ? Vraiment, je le crois.
Mais de pur race ! Qu’en sais-je et qu’importe ?
Séparatiste ? Autonomiste ? Régionaliste ?
Oui et non… Différent…
Mais alors, vous ne comprenez plus :
Qu’appelons-nous être breton,
Et d’abord, pourquoi l’être ?

Français d’état civil, je suis nommé français,
J’assume à chaque instant ma situation de français.
Mon appartenance à la Bretagne
N’est en revanche qu’une qualité facultative
Que je peux parfaitement renier ou méconnaître…

Je l’ai d’ailleurs fait.
J’ai longtemps ignoré que j’étais breton.
Français sans problème,
Il me faut donc vivre la Bretagne en surplus
Et pour mieux dire en conscience.
Si je perds cette conscience,
La Bretagne cesse d’être en moi.
Si tous les bretons la perdent,
Elle cesse absolument d’être.

La Bretagne n’a pas de papiers,
Elle n’existe que si à chaque génération
Des hommes se reconnaissent bretons…

A cette heure, des enfants naissent en Bretagne.
Seront-ils bretons ? Nul ne le sait.
A chacun, l’âge venu, la découverte… ou l’ignorance !

Un petit mot sur ce groupe

Tri Yann (« Les trois Jean ») est un groupe folk rock français originaire de Nantes (Loire-Atlantique) formé en 1969. Le style musical du groupe est principalement influencé par la musique et la chanson bretonne ainsi que les autres musiques celtiques. En 1969, Jean-Louis JossicJean Chocun et Jean-Paul Corbineau forment Tri Yann an Naoned qui signifie littéralement en breton « les trois Jean de Nantes » en rapport avec le prénom « Jean » commun aux trois musiciens chanteurs. Leur première apparition publique a lieu à Plouharnel le 27 décembre 1970, le jour de la Saint-Jean.

la decouverte

Tri Yann an Naoned est né dans le sillage du mouvement de modernisation et de promotion de la musique bretonne et celtique lancé à partir de 1966 par Alan Stivell. À ses débuts, le groupe réinterprétait des chansons traditionnelles bretonnes (surtout du pays gallo). Par la suite, il créera son propre répertoire original en français et en breton. Formé en 1969, le groupe est resté actif jusqu’à ses adieux à la scène en 2021, ce qui en fait un des groupes français de plus grande longévité.  (wikipedia fr)

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

Le chant des partisans por Ghislaine Gourlaouen

Le chant des partisans por Ghislaine Gourlaouen

Ce chant est celui de la résistance française au plus noir des moments de l´occupation nazie. Ces corbeaux noirs qui survolaient le pays sont une allusion aux uniformes noirs de la gestapo, les cris sourds sont ceux des martyrs  arrêtés et torturés. Sont évoqués également toutes les classes sociales confondues –ouvriers, paysans- souffrant tous  de voir le pays et son économie exsangue aux mains de l´occupant. Ce chant est également un appel à tous, à la guerre totale contre l´occupant avec quelque moyen que ce soit. Une solidarité fraternelle est également évoquée –nos frères– et l´espoir est toujours présent malgré la terrible situation du pays. Impossible de l´écouter sans avoir la chair de poule: le chant est un appel à l´action directe, au terrorisme, à l´assassinat et c´est un choix, une décision mûrement réfléchie. 

Les impératifs – montez, descendez, sortez, tuez–  renforce évidemment cette idée. La chaîne de solidarité se manifeste également dans le combat: si l´un des combattants est tué, un autre reprendra sa place immédiatement dans le combat….

Ce chant des partisans fut créé en 1943 à Londres. Les paroles sont de Joseph Kessel et Maurice Druon. La musique est de Anna Marly. Yves Montand l´a souvent interprété.

Il semblerait que l´histoire n´en finit pas de se répéter.

Nous pensons tous, évidemment à la résistance héroïque des Ukrainiens et des Ukrainiennes en ce moment.

Interprétation du chant des partisans par Yves Montand:

Le chant des partisans

 Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne

Ohé, partisans, ouvriers et paysans c’est l’alarme

Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades,

Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades,

Ohé, les tueurs, à la balle et au couteau, tuez vite,

Ohé, saboteur, attention à ton fardeau, dynamite.

C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères

La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère

II y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves

Ici, nous, vois-tu, nous,on marche, nous on tue, nous, on crève.

Ici, chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe

Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place,

Demain du sang noir séchera au grand soleil sur les routes

Chantez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute.

A canción dos partisanos

Amigo, escoitas o negro voo dos corvos nas nosas chairas

Amigo, escoitas estes berros xordos do país que encadean

Ei, partisanos, obreiros e campesiños, é a alarma

Esta noite o inimigo saberá o prezo do sangue e das bágoas.

Subide da mina e baixade do outeiro, compañeiros,

Sacade da palla as armas, a metralla e as granadas,

Ei, matadores, con balas e coitelos, matade rápido,

Ei, saboteador, atención á túa carga, dinamita.

Somos nós os que rompemos as reixas do cárcere aos nosos irmáns

O odio nos talóns e a fame que nos empurra, a miseria

Hai países onde a xente no oco das camas ten soños

Aquí, nós, xa ves, nós andamos, nós matamos, nós morremos.

 Aquí, cada un sabe o que quere, o que fai cando pasa

Amigo, se caes, un amigo sae da sombra no teu lugar,

Mañá o sangue negro secará ao sol brillante nas estradas

Cantade, compañeiros, na noite a liberdade escóitanos.

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

”Pranzo di mare” por Ghislaine Gourlaouen

”Pranzo di mare” por Ghislaine Gourlaouen

O que nos conta Ghislaine:

“Pranzo di mare”

A esta artista me la hizo conocer, Cristina, mi profesora de arte en Pontevedra. La academia se llama Tia Xuana, y está en la calle Sarmiento, pegadita a la plaza de Méndez Núñez

No conocía para nada a Lisa Larsson. Me gustó la luminosidad así como la sencillez de la composición de sus cuadros. Lisa Larsson    asocia lo cotidiano con el paisaje –muchas veces mediterráneo y lo hace arte, con alegría y elegancia.

Ví ahí la posibilidad de trabajar una técnica nueva para mí: la gouache que es una técnica pictórica y un tipo de pintura relativamente moderna, que ha evolucionado a partir de técnicas más antiguas como la aguada, ​ (también llamada aguazo) y la acuarela. Como técnica ‘a la aguada’ consiste en diluir los colores en agua, para crear una escala de tonos bien monocromos o bien policromos. En función de los pigmentos utilizados, se mezcla con diversos aglutinantes, como goma, cola o miel.

Espero que os guste y que descubráis a esta pintora sueca.

Cadro de Ghislaine

Para conocer un poco más la obra de esta artista noruega, puedes visitar su página de Instagran

Para conocer la academia Tía Xuana, no dudes en ponerte en contacto con Cristina o visitar su página Web para estar al tanto de sus cursos o talleres

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥