Difficile de parler et de comprendre MM et son œuvre sans connaître un peu sa biographie.

Il en ressort une impression d´activité trépidante, une vie bien remplie et riche d´événements : Mathurin Méheut est un homme de son temps, de son époque quelquefois très agitée ; tout l´intéresse, c´est un homme curieux , qui voyage et quelquefois très loin. Mais il revient aussi au pays , son pays, la Bretagne qui est l´objet d´une très grande partie de son œuvre.

M.Méheut est connu en France comme peintre et illustrateur. Il était né dans une famille d´artisans ; de fait en 1896, il entre en apprentissage à Lamballe chez un peintre en bâtiment. Ses premiers dessins datent de cette époque. C´est en 1898 qu´il va entrer à l´École régionale des beaux-arts de Rennes. Il s´installera ensuite à Paris (1902). Il travaille à la revue Art et Décoration et publie des illustrations sur les poissons et les coraux. Parallèlement il s´inscrit àl´École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris. Il effectue son service militaire de 1903 à 1904 à Saint-Lô (Normandie).

l'activité d'un port
“C’est une allégorie de la vie marine”. Cette tapisserie de haute lice tissée aux Gobelins, sur une grève, des marins à l’aide de cabestans ramènent les embarcations.
macareux
Ces macareux font partie de la tapisserie antérieure
animaux
Méheut a beaucoup croqué les animaux qu’il allait parfois observer dans les cirques ou dans les zoos.

En 1905, après son mariage, le couple se fixe à Paris dans le XV è arrondissement. De 1910 à 1912, Mathurin Méheut séjourne et travaille à la station biologique de Roscoff, où il peut observer et dessiner le milieu marin dans un contexte scientifique. C´est là qu´il crée les bases de l´ouvrage Étude de la mer 1913-1914. Une exposition qui lui est consacrée au musée des arts décoratifs de Paris en 1913, réunit 450 œuvres sur la flore et la faune marine réalisées à Roscoff.

Méheut est lauréat de la « Bourse autour du monde » attribuée par la Fondation Albert-Kahn

  Il peut ainsi voyager à Hawaï puis au Japon où son séjour est interrompu par la mobilisation générale:  c´est le début de la première guerre mondiale. Méheut rentre en France et est incorporé en octobre au 136è régiment d´infanterie d´Arras, puis de 1916 à 1917, il est détaché au service topographique et cartographique à Sainte -Menehould puis à Bergues. Il y réalise des Croquis de guerre témoignant de la vie dans les tranchées. Il est démobilisé en 1919.

Méheut reprend son poste de professeur à l´École Boulle à Paris jusqu´en 1928 après avoir brièvement enseigné à l´École Estienne à Paris en 1921.

guerre mondiale
Méheut, témoin de la première guerre mondiale. Ici, Georges Clémenceau dans les tranchées.

Méheut revient ensuite dans sa Bretagne natale et exerce les métiers de décorateur et d´illustrateur. Devenu peintre officiel de la Marine en 1921, les activités de Méheut sont très diverses : entre 1924 et 1935, il participe à la décoration de neuf paquebots dont le Normandie. Il est aussi illustrateur de livres, collabore comme céramiste pour la faïencerie Henriot à Quimper.

Arums- Gouache
Arums- Gouache et encre noire sur papier.
Mathurin Méheut
Savetier
Artisan au travail; s´agit-il d´un savetier?

Mathurin Méheut fait plusieurs séjours chez Albert Kahn en 1924. Il rencontre Yvonne Jean-Haffen en 1925. Elle devient une de ses disciples. 150 lettres de leurs échanges entre 1926 et 1954 ont fait l´objet d´une publication en 2018.

En 1926, il adhère à la Société des artistes décorateurs et réalise ses premières céramiques pour la Manufacture nationale de Sèvres en 1927. En 1936, il fait la connaissance du peintre Yves Floc’h en compagnie d’Yvonne Jean-Haffen à la chapelle Sainte-Anne-la-Palud.

Mathurin Méheut, arpenteur de la Bretagne, expo de l´été 2023 à Pont- Aven. (4´31)
id. reportage de 2´06 : on y voit surtout les tableaux représentant les professions de la mer, de la terre,…

Témoin d’une époque, passionné par les hommes et les paysages de Bretagne, il la sillonne de Rennes à Dinan, de Roscoff à Saint-Guénolé en pays Bigouden, laissant une abondante production et un témoignage précis et multiforme de la vie bretonne à son époque. Il enseigne de 1940 à 1944 à l’École des beaux-arts de Rennes et compte parmi ses élèves des artistes comme le peintre verrier Joseph Archepel, le peintre muraliste et cinéaste d’animation Frédéric Back, le peintre Geoffroy Dauvergne, le sculpteur Roland Guillaumel,les peintres Roger MarageJean-Marie Martin.

Un musée Mathurin-Méheut est créé à Lamballe, sa ville natale, à l’intérieur d’une maison à pans de bois du xve siècle, dite « Maison du Bourreau ». Ce musée conserve environ 5 000 de ses œuvres. Le musée est transféré au haras national de la ville. Le 18 juin 2022, le musée accueille ses premiers visiteurs et présente 260 œuvres sur une surface d’exposition de 400 m2.

Mathurin Méheut est élu à l’Académie de marine en 1956 et meurt à Paris le 22 février 1958. Il est inhumé à Paris au cimetière du Montparnasse.

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥