Jota de Bembibre por Pilar Braga Crespo

Jota de Bembibre por Pilar Braga Crespo

Mandanme toca-la jota ,

eu a jota non a sei-e

polos que andan no baile,

eu a jota tocarei-e.

eu a jota tocarei-e.

Ai la, la la la la

 

Ei veñen ei veñen ei veñen ei van

mosos de trincheira, mosos de ghabán

mosos de ghabán, mosos de ghabán

Ei veñen ei veñen ei veñen ei van

 

Nosa señora da Barca

eu ven a vin embarcar-e

con ferreñas e pandeiros

alá no medio do mare

alá no medio do mare

Ai la, la la la la

 

Eu si quere mosos teño vinteún

todos do meu tempo non quero a ningún

non quero ningún, non quero a ningún

Eu si quero mosos teño vinteún

 

Vamos indo cara iela

Vamos indo cara iela

Aghora xa nos vai dando

O aire da nosa terra

O aire da nosa terra

Ai la, la la la la

 

A tu puerta Lola tengho que poner

una farolita como la del tren

como la del tren, que alumbra sen gas

a tu puerta Lola ya no vuelvo más

Pilar Braga Crespo

Pilar Braga Crespo

Pilar, mestra xubilada e ocupada

Historia de vida

Panxolina de Sarreaus

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

Panxolina de Sarreaus por Pilar Braga Crespo

Panxolina de Sarreaus por Pilar Braga Crespo

Con un sombreiro de palla

un galego a Belén foi

mentres adoraba ao neno

comeulle o sornbreiro o boi

 

Era  de Lugo Coruña

Ourense ou pontevedrés

de onde queira  que fose

el tamén ía a Belén

 

E tiña que estar e tiña que haber

algún  galeguiño alá en Belén

alá en Belén alá en Belén

E tiña que estar e tiña que haber

 

Nunhas palliñas deitado

en coiriños alí está

o dono deste mundo

un galego vai cantar

 

Era de   Lugo Coruña

 Ourense ou pontevedrés

de onde queira que fose

el tamén ía a Belén

 

E tiña que estar e tiña que haber

algún  galeguiño alá en Belén

alá en Belén alá en Belén

E tiña que estar e tiña que haber

Pilar Braga Crespo

Pilar Braga Crespo

Pilar, mestra xubilada e ocupada

Historia de vida

Una niña de tierra de moros

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

Una niña de tierra de moros por Pilar Braga

Una niña de tierra de moros por Pilar Braga

Una niña de tierra de moros
ha venido a España con cadenas de oro,
cada vez que la niña bailaba
las cadenas de oro se le voleaban

 

Quedaches de vir ás nove, 

viñeches ás nove e media,

pensas que non é pecado 

enganar a unha morena,

 

Una niña de tierra de moros
ha venido a España con cadenas de oro,
cada vez que la niña bailaba
las cadenas de oro se le voleaban

 

miña gargantiña nova

meu irman erache pequeno

si queres que me de algo

dallo as mociñas cedo

 

Una niña de tierra de moros
ha venido a España con cadenas de oro,
cada vez que la niña bailaba
las cadenas de oro se le voleaban

 

i Unha volta polo medio

 outra polo d´arredore

 así fai o que ben baila

 así fai o bailadore

 

Una niña de tierra de moros
ha venido a España con cadenas de oro,
cada vez que la niña bailaba
las cadenas de oro se le voleaban

Pilar Braga Crespo

Pilar Braga Crespo

Pilar, mestra xubilada e ocupada

Historia de vida

A virxe de Portovello

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

A Virxe de Portovello por Pilar Braga

A Virxe de Portovello por Pilar Braga

Eu canto para olvidare
Eu canto para olvidare

As penas que levo dentro
As penas que levo dentro
Para así non me matare

A virxe do Portovello
Ten a cara para o mar
A virxe do Portovello
Ten a cara para o mar
Para ve-los mariñeiros
Para ve-los mariñeiros
Cuando veñen de pescar

Polo mar abaixo vai o meu amor
Polo mar abaixo vai o meu ben
Polo mar abaixo vai unha barquiña
Moi achegadiña á vía do tren

Polo mar abaixo vai o meu amor
Polo mar abaixo vai o meu ben
Polo mar abaixo vai unha barquiña
Moi achegadiña á vía do tren

A virxe do Portovello
Non deixa mais de chorar
A virxe do Portovello
Non deixa mais de chorar
Chora por aquela xente
Chora por aquela xente
Que deixa a vida no mar

Polo mar abaixo vai o meu amor
Polo mar abaixo vai o meu ben
Polo mar abaixo vai unha barquiña
Moi achegadiña á vía do tren
Polo mar abaixo vai o meu amor
Polo mar abaixo vai o meu ben
Polo mar abaixo vai unha barquiña
Moi achegadiña á vía do tren

Pilar Braga Crespo

Pilar Braga Crespo

Pilar, mestra xubilada e ocupada

Historia de vida

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

Dans la rubrique “des chansons qui ont fait histoire!!”por Ghislaine

Dans la rubrique “des chansons qui ont fait histoire!!”por Ghislaine

500 Miles est une chanson qui, comme beaucoup d´autres nous est venue des USA. Composée par Hedy West en 1961, elle a été popularisée par Joan Baez. Son titre ne vous dit peut-être pas grand-chose en anglais, mais je mets ma main au feu que, si vous l´entendez, vous allez tout de suite la reconnaître et la fredonner ! Chanson empreinte d´une certaine tristesse, nostalgie, monotonie même….

Elle a été  rendue populaire aux États-Unis et en Europe lors du renouveau de la musique folk des années 1960. Les paroles sont simples et répétitives; elles offrent une lamentation d’un voyageur qui est loin de chez lui, sans argent et trop honteux pour revenir. Selon la langue, c´est aussi l´histoire d´un adieu, d´une séparation.

Certains ont dit aussi que 500 Miles peut être lié à la chanson folklorique plus ancienne 900 Miles,  reprise ici par Bob Dylan.

Reprises étrangères

En France, le titre a été repris par Richard Anthony sous le titre J’entends siffler le train en 1962. Il atteint le numéro 1 des classements musicaux avec ce titre. En 1963, une version allemande, “Und dein Zug fährt durch die Nacht”, fut un succès pour Peter Beil. En finnois, la chanson a été enregistrée sous au moins cinq titres différents. En Inde, le compositeur indien Rajesh Roshan a utilisé l’air pour composer la chanson “Jab Koyi Baat Bigad Jaaye” 

La chanson compte une version slovène (1965) tchèque (1967), japonaise (1989bengali (1997), chinoise (2017). ….. donc une chanson, vraiment internationale !

Les paroles en anglais : 500 MILES 

If you miss the train I’m on, you will know that I am gone 
You can hear the whistle blow a hundred miles, 
a hundred miles, a hundred miles, a hundred miles, a hundred miles, 
You can hear the whistle blow a hundred miles. 

Lord I’m one, Lord I’m two, Lord I’m three, Lord I’m four, 
Lord I’m 500 miles from my home. 
500 miles, 500 miles, 500 miles, 500 miles 
Lord I’m five hundred miles from my home. 

Not a shirt on my back, not a penny to my name 
Lord I can’t go a-home this a-way 
This a-away, this a-way, this a-way, this a-way, 
Lord I can’t go a-home this a-way. 

If you miss the train I’m on you will know that I am gone 
You can hear the whistle blow a hundred miles.

La chanson a été chanté par plusieurs artistes comme Peter & GordonThe HookersSonny & CherReba McEntireThe SeekersElvis PresleyThe ShadowsNick CaveRichard AnthonyFranco Battiato y Peter, Paul and Mary. En 2013, elle a été interprétée par Justin TimberlakeCarey MulliganStark Sands pour le film Inside Llewyn Davis.

Interprétation de Joan Baez 

Siffler le train, 1962, Richard Antony

Siffler le train -avec paroles en sous-titres 

Interprétation de Serge Gainsbourg:

J’ai pensé qu’il valait mieux
Nous quitter sans un adieu
Je n’aurais pas eu le cœur de te revoir

Mais j’entends siffler le train
Mais j’entends siffler le train
Que c’est triste un train qui siffle dans le soir

Je n´ pouvais t’imaginer
Toute seule abandonnée
Sur le quai, dans la cohue des au revoir 

Et j’entends siffler le train
Que c’est triste un train qui siffle dans le soir

J’ai failli courir vers toi
J’ai failli crier vers toi
C’est à peine si j’ai pu me retenir

Que c’est loin où tu t’en vas
Que c’est loin où tu t’en vas
Auras-tu jamais le temps de revenir

J’ai pensé qu’il valait mieux
Nous quitter sans un adieu
Mais je sens que maintenant tout est fini

Et j’entends siffler le train
Et j’entends siffler le train
J’entendrai siffler ce train toute ma vie
J’entendrai siffler ce train toute ma vie

Un plus  pour ceux qui gratouillent un peu la guitare: (c´est une chanson assez facile à interpréter)

Les accords sont les suivants: Sol / Mim / lam / lam7 / ré7 / ré

Tuto guitare:   

5 hundred miles con letra

Sources : Wikipedia,you tube….

 

 

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥

Juliette, Qui est-elle? por Ghislaine Gourlaouen

Juliette, Qui est-elle? por Ghislaine Gourlaouen

Juliette Noureddine, plus connue sous le nom de scène de Juliette, née le 25 septembre 1962 à Paris, est une chanteuse, parolière et compositrice française. Juliette est la fille de Jacques Noureddine et de Yvonne Breuilh. Son grand-père, Lhacène Lucien Noureddine, était kabyle, né en Algérie en 1902 et arrivé en France dans les années 1920. Son père Jacques Noureddine, est saxophoniste. Sa grand-mère paternelle est originaire du Limousin, tout comme ses grands-parents maternels qui étaient agriculteurs.

C´est sa grand-mère institutrice qui va la pousser à faire du piano. Juliette grandit à Suresnes elle étudie au collège Émile Zola. Elle fait ses débuts à Toulouse et Auch, son père ayant été nommé à l´orchestre du Capitole alors qu´elle avait treize ans.

Après avoir passé son adolescence dans une institution religieuse, puis s’être essayée à la faculté de lettres et ensuite de musicologie, elle se produit dans les bars et les restaurants toulousains comme pianiste ou accompagnée d’un accordéoniste interprétant Jacques Brel  ou Édith Piaf

C´est peu à peu qu´elle se fera connaître dans le monde de la chanson en participant à différents festivals: Découvertes du printemps de Bourges; en Allemagne, elle rencontrera lors d´une tournée en Allemagne  l´écrivain et parolier Pierre Philippe auteur de nombreux titres de ses premiers albums Elle gagne ensuite un concours de la chanson française à Sarrebruck.

Elle a remporté deux prix de l’Académie Charles-Cros (1993 et 2002), est nommée aux Victoires de la musique en 1994, et remporte le prix de la révélation de l’année, à ces mêmes Victoires de la musique, en 1997.

Entre 2004 et 2007, elle anime une émission de radio sur France Musique, Juliette ou la Clef des sons. Chaque samedi, elle y présente un choix de musiques éclectique et subjectif.

En 2009, elle chante sur un titre de l’album À la récré (un livre-disque de chansons pour enfants) du groupe strasbourgeois Weepers Circus.

Sur l’album No Parano, sorti le 10 janvier 2011, Juliette travaille pour la première fois avec le violoncelliste Vincent Ségal qui l’accompagne dans les chansons La Lueur dans l’œil et Madrigal moderne.

 Au fil de sa carrière, elle a également adapté et/ou interprété des œuvres de Henri-Georges ClouzotStephen SondheimPierre DacSerge GainsbourgFrank Giroud ou François Morel. Elle a aussi chanté en duo avec ce dernier et Guillaume Depardieu sur l’album Mutatis mutandis.

Juliette est aussi passionnée de jeu vidéo; elle exprime de façon décalée son attachement à cette pratique sur France Inter en 2014 et est nommée en 2016 présidente de la commission du Fonds d’aide au jeu vidéo par la présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée.

La procrastination

Juliette nous présente elle-même sa chanson avant de l´interpréter:

“….Je dois vous faire un aveu, les auteurs de chansons courent après les sujets les plus universels possibles pour toucher tout le monde. Alors évidemment dans les sujets universels, il y a la mort, parce qu´on va tous mourir alors ça touche tout le monde mais en fait, non, on s´aperçoit que non, que les gens s´en foutent complètement… mourir…pfft…. plus tard, on verra. Alors, ´ y a l´amour. L´amour pourrait être un sujet universel mais alors là, je m´inscris en faux, il y a un tas de gens qui n´aiment pas, qui ne savent pas aimer , qui ne sont pas aimés et qui ne sont pas aimables. Donc  le sujet de l´amour c´est vite réglé, ce n´est pas un sujet universel. J´ai trouvé LE sujet universel !! Car il n´y a personne dans le monde entier, quelle que soit sa civilisation, quel que soit son âge, qui n´a pas, au moins, un jour dans sa vie, reporté au lendemain ce qu´il pouvait faire le jour même. C´est donc le sujet de la chanson qui s´appelle procrastination, puisque c´est le nom que ça porte. La procrastination c´est venu d´un mot latin. C´est assez chiant à dire. Procrastination. C´est pas non plus super super joli. ….comme ça… donc j´en ai fait une chanson….”

Parce que je suis une grande procrastineuse depuis toujours,

et je ne crois pas que ça va s´arrêter là …

J’ai encore le temps pour écrire ma lettre

Je m’y mets demain dès ce soir peut être

Une lettre d’amour c’est très important

C’est toujours du cœur dont la vie dépend

J’ai encore le temps pour trouver les mots

Pour en dire assez sans en dire trop

Car avant que nos sentiments ne changent

J’ai encore le temps pour l’appeler “Mon ange”

Comment ces aveux seront ils reçus ?

Je vais y penser et dormir dessus

J’ai encore le temps avant de les mettre

Dans le grand néant de la boîte aux lettres

J’attendrai donc demain qu’aujourd’hui soit hier

C’est le meilleur moyen d’exhausser les prières

De jouer les devins et de passer l’hiver

Cette désinvolture c’est ma consolation

Mes lendemains qui durent, mes vœux sans condition

J’avoue que me rassure la procrastination

J’avoue que me rassure la procrastination

J’ai encore le temps pour faire ma chanson

Je m’y mets demain de toutes façons

Le temps qu’il faudra pour qu’elle vous parvienne

Son propos sera de l’histoire ancienne

Parler d’aujourd’hui demande prudence

Faut déprogrammer les obsolescences

Futur antérieur, passé dépassé

J’ai encore le temps de recommencer

En dormant dessus je vais y songer

J’ai encore le temps pour changer d’idée

Et que ma chanson prenne sépulture

Dans le grand néant de mon disque dur

J’attendrai donc demain qu’aujourd’hui soit hier

C’est le meilleur moyen d’exhausser les prières

De jouer les devins et de passer l’hiver

Cette désinvolture c’est ma consolation

Mes lendemains qui durent, mes vœux sans condition

J’avoue que me rassure la procrastination

J’avoue que me rassure la procrastination

J’ai encore le temps pour mon testament

Je m’y mets bientôt, tôt ou tard sûrement

Comme je suis du genre à faire mes devoirs

Pour lundi matin et dimanche soir

J’ai encore le temps pour me mettre en route

Le temps qui musarde et le temps qui doute

Demain je ferai les trucs emmerdants

J’ai encore le temps de perdre mon temps

Comment aux enfers serais-je reçue ?

Je vais y penser et dormir dessus

J’ai encore le temps avant de chanter

Dans le grand néant de l’éternité

J’attendrai donc demain qu’aujourd’hui soit hier

C’est le meilleur moyen d’exhausser les prières

De jouer les devins et de passer l’hiver

Cette désinvolture c’est ma consolation

Mes lendemains qui durent, mes vœux sans condition

J’avoue que me rassure la procrastination

J’avoue que me rassure la procrastination

Pour finir la chanson j’ai eu une idée formidable

Mais on verra demain

Ou mardi…

Juliette
Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Ghislaine Gourlaouen Bryselbout

Profesora de francés

máis artigos

♥♥♥ síguenos ♥♥♥